nous sommes tous producteur de richesse

La conclusion de la thèse de Bernard Friot est que nous sommes tous producteur de richesse et que le mythe qui veut qu’on croit qu’il n’y a pas d’alternative à la méritocratie, ben c’est un mythe, une croyance. Cette conclusion est abondé par une autre étude et expérience financé par l’état qui s’est déroulé à Londres à qui a été donné gratuitement 3000 livres sterling à chacune des 10 personnes précaires/SDF, ils sont tous sorti de la précarité et vivent de leur emploi qu’ils ont choisi. Maintenant si on prend du recul, on comprend qu’il est de l’intérêt des puissants d’avoir une classe précaire pour faire peur à la classe des travailleurs pour qu’ils obéissent à l’esclavage par la dette et de ne pas sortir du cadre de la monnaie dette et de n’en voir aucune alternative.
La co-création monétaire distribué à égalité entre tous et dans le temps permet un changement de paradigme et concrétiser une monnaie en tant que bien commun dans l’intérêt général.

4 Comments on “nous sommes tous producteur de richesse

  1. technicien ( en retraite) j’ai maintenant plus le temps de voir le monde qui m’entoure:
    quand je participais à automatiser des usines je croyais. travailler pour améliorer le monde dans son ensemble .
    ce travaille il est vrai me passionnait…
    je vois maintenant que loin d’améliorer les conditions de ceux qui travaillent. ,j’ai surtout participé à enrichir de crapules…
    et en plus j’étais mal payé par rapport à mon travail…. arrgggg j’enrage…

  2. j’ai découvert ici la notion de monnaie libre sur laquelle je me documente. mais la question principale que je me pose : ce principe séduisant au premier abord pourra t il être ^tre étendu à toute la société , comment un travail de médecin par exemple pourrait il en faire partie .?
    comment l’état verrait il ça si il ne peut pas prélever des impôts pour créer des hôpitaux (dans le meilleur des mondes )par exemple ? etc etc

    • Alors en Ardèche, à Aubenas, tu as une ophtalmo qui propose de payer la partie mutuelle de sa consultation en junes pour les patients qui le souhaitent et elle prend la partie SS de manière classique. L’idée, je pense, est que l’état n’y puisse rien, car si on arrive à vraiment créer un réseau parallèle, qui, comme le souhaite Fréd et d’autres, permettrait de faire une chaîne complète de la graine à l’assiette, alors l’Etat n’aura pas de prise là-dessus. Je pense que comme ce réseau de monnaie libre se développe en parallèle de la monnaie dette alors la transition se fera petit à petit et fera gagner à ses membres de plus en plus de pouvoir d’achats puisque tous les achats fait en junes ne sont plus à faire en euros. Moi je vois ça en me disant que si on arrive à se nourrir en junes et échanger voire même peut-être ensuite se loger alors on pourrait réduire significativement nos besoins en monnaie dette et donc on pourrait réduire notre temps de travail classique contre salaire

  3. bj
    mon point de vue. tant qu’il n’y a pas trop de monde utilisant June , la mafia au pouvoir. nous ignorera. considérant qu’on est des marginaux. mais si ça prend un peu d’ampleur , ce sera interdit et chassé .
    pour moi ,il faudrait faire une organisation couplant astrxbian et SOLIDARITA peut être juste avec des liens directs entre les 2 .
    faire des petits clans de marginaux. ne peut être pour moi qu’une des solutions à utiliser en cas d’extrême limite ( à prévoir quand même au cas où). ça n’empêche pas. de le mettre en oeuvre tant qu’on peut le faire. mais si on ne divulgue pas , on restera toujours des marginaux et le système répressif s’accentuera .
    voici une expérience intéressante :
    il y un peu plus de 40 ans , dans le village où je suis , il y avait des jardins ( peut être une centaine, je ne les ai pas comptés) chacun avait monté son cabanon. et on s’échangeaient graines et astuces .en plus le long décanal donc pratique pour arroser.
    fallait juste donner un petit quelque chose à la mairie.
    puis sans crier gare il y a. environ 10 ans , du jour au lendemain , la mairie a décidé d’interdire ces jardins ,on n’a jamais su pourquoi .
    les cabanons sont toujours là en ruines parfois squattés et les jardins aussi en friche .

    a+

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *